Édition 2019

Nuit magique

Une édition placée sous une bonne étoile

Entièrement dédiée à la nuit, la 28e édition du festival baroque de Tarentaise a étincelé cet été comme jamais. Des concerts incandescents (on n’est pas près d’oublier le récital flamboyant de Lucile Richardot), des voix émouvantes : celle du jeune baryton français Romain Bockler, de la soprano allemande Swantje Tams Freier ou celles des vingt-cinq enfants maîtrisiens réunis par Nicole Corti ; des œuvres réjouissantes – Ah ! ces villanelles napolitaines – ou inouïes (on a pu redécouvrir les sublimes Lamentations de Zelenka ou des Motets de Cazzati trop rarement joués) ; des programmes étonnants, comme ces Quatre saisons de Vivaldi à la musette de cour ou à la flûte ou ces chants baroques d’Amérique du Sud diablement rythmés ; des moments en apesanteur avec des Variations Goldberg hautement inspirées ou des songs élisabéthains bouleversants ; des concerts hilarants enfin, avec deux contes musicaux pour les petits et les grands, aussi drôles que raffinés… Bref des soirées magiques ! 

Comme chaque été, la fine fleur du Baroque s’est donné rendez-vous en Tarentaise. Il faut dire que l’acoustique des petites églises de montagne est vraiment incomparable. Mais à côté des « grands », dont les concerts ont tenu toutes leurs promesses (Richardot, Rondeau, Lazarevitch, pour n’en citer que quelques-uns), ce sont bien les nouveaux talents qui, par leur fraicheur, leur enthousiasme et leur curiosité, ont rendu ces nuits inoubliables : les uns en créant des effets de spatialisation, les autres en associant aux sons des instruments les plus beaux vers, tous ayant à cœur de réinventer ce moment particulier qu’est le concert. 

Le public, qui est venu cet été plus nombreux que jamais, ne s’y est pas trompé. L’émotion, à la sortie des concerts, était palpable. Et « les coulisses », ces moments de rencontre privilégiés entre les auditeurs, l’équipe et les artistes, ont, elles aussi, fait le plein cet été.

C’est donc avec gratitude que nous vous donnons rendez-vous en 2020 pour une nouvelle édition, tout aussi riche d’émotion, tout aussi pleine de surprises.  

Jean-Luc Hyvoz
Directeur artistique

et toute l’équipe du Festival