Église Saint-Sigismond

Montée de l'Église • 73350 CHAMPAGNY-EN-VANOISE
Bâti sur un socle de gypse très friable l’édifice presque entièrement reconstruit par deux fois au cours des Temps Modernes pour éviter sa ruine, nécessite toujours de régulières campagnes de consolidation. Mais à chaque chose malheur est bon puisque la fragilité de sa structure ayant entraîné plusieurs réaménagements depuis le XVIIe siècle, deux des plus grands sculpteurs actifs en Tarentaise à l’époque baroque s’y sont succédés pour offrir aux yeux ébahis des visiteurs d’aujourd’hui l’un des décors les plus exubérants de toute la contrée. En 1648 Jacques Cuenot livre tout d’abord en guise de retable-majeur l’actuel retable de l’autel du Rosaire, réemployé ensuite après modifications dans la nef latérale droite lors de l’installation avec l’actuel maître-autel sculpté par Jacques Clérant, en 1710, de l’un des chefs-d’œuvre de l’art populaire alpin : structuré pour proposer un foisonnant écrin à la Gloire du Christ et de la Vierge, véritable hymne à la musique celui-ci est en effet animé du mouvement tourbillonnant d’une nuée de créatures célestes aux expressions pittoresques, à l’image de celles adoptées par les fameux anges musiciens de l’antependium.

La-Plagne Tourisme Champagny-en-Vanoise