musiciens-de-saint-julien

Les Musiciens de Saint-Julien

David Greenberg & Guillaume Humbrecht, violons
Diane Chmela, alto
Patrick Langot, violoncelle
Christian Staude, contrebasse
Eric Bellocq, archiluth, guitare
Marie van Rhijn, clavecin
François Lazarevitch, flûte traversière, flûte à bec, musette et direction
Jeudi 1er août • 20h30
Église Saint-Grat • Conflans (Albertville)
CONCERT D’OUVERTURE
LA NOTTE & LE QUATTRO STAGIONI
Antonio Vivaldi
Inspirés par l'adaptation pour musette de Nicolas Chédeville des Quatre Saisons, François Lazarevitch et Les Musiciens de Saint-Julien insufflent à ces six concertos de Vivaldi une énergie réjouissante et en ravivent les couleurs. Cette relecture festive s’appuie sur d’intenses recherches sur le phrasé et crée des passerelles entre la musique ancienne et les musiques traditionnelles. Une redécouverte de partitions que l’on croyait connaître...
Site web
Los-Temperamentos

Los Temperamentos

Swantje Tams Freier : chant, flûte à bec
Alessandro Nasello, flûte à bec, basson baroque
Néstor Fabian Cortés Garzon, violoncelle baroque
Franciska Hajdu, violon baroque
Hugo Miguel de Rodas Sanchez : guitare baroque, luth
Nadine Remmert, clavecin
Vendredi 2 août • 20h30
Église Saint-Laurent • La Côte d'Aime
Samedi 3 août • 20h30
Église Saint-Etienne • Brides-les-Bains
NAVIDAD INDIGENA
Noël baroque en Amerique Latine
Entre Europe et Amérique du Sud, voici un voyage musical passionnant sur les traces de compositeurs baroques actifs à Rome, à Naples ou dans les missions jésuites du Pérou, du Paraguay et d’Argentine. Domenico Zipoli fait partie de ces compositeurs qui ont su adapter le baroque européen aux goûts musicaux des Guarani et autres populations d’Amérique du Sud. Le programme s’appuiera notamment sur des pièces du Codex Martinez Compañon, un manuscrit péruvien de la fin du XVIIIe siècle. Les artistes sont originaires d’Allemagne, de Hongrie, d’Italie, du Mexique et de Colombie.
Site web
Lucile-Richardot

Lucile Richardot & Jean-Luc Ho

Lucile Richardot, mezzo-soprano
Jean-Luc Ho, orgue de tribune et clavecin
Dimanche 4 août • 20h30
Église Saint-Jean-Baptiste • La Perrière
MAGICIENNES BAROQUES
Médée, Armide, Circé
Qu’on les nomme magiciennes, sorcières, ou plus joliment enchanteresses, ces héroïnes ambiguës et mystérieuses, volontiers associées à la nuit, inspirent les plus grands compositeurs du programme, Haendel, Cavalli, Charpentier… Une rareté : la sublime Circé de Colin de Blamont. Deux habitués du festival, la mezzo-soprano Lucile Richardot, au timbre troublant et généreux et le brillant claveciniste et organiste Jean-Luc Ho.
À noter : la mise en valeur de l’orgue de tribune de la Perrière
Page Facebook
Artifices

Artifices

Lise Viricel, soprano
Alice Julien-Laferrière, violon
Mathieu Valfré, clavecin
Karin Serres, écriture, mise en scène et scénographie
Lundi 5 août • 17h
Chapelle Notre-Dame-des-Grâces • Saint-Jean-de-Belleville
PAPA BACH
Spectacle jeune public à partir de 8 ans
Trois des enfants de Jean-Sébastien Bach se réunissent en secret pour préparer une surprise à leur cher papa à l’occasion de son soixantième anniversaire. Tout en répétant les morceaux qu’ils joueront pour lui, ils évoquent leur relation à ce père fabuleux. Entre recherche musicologique et invention, une plongée poétique et intense dans cette célèbre famille de musiciens, ruche pleine de vie et de notes.

Une façon amusante de découvrir l’œuvre de Bach !

Coproduction
Cité de la voix de Vézelay, Bach en Combrailles,
Académie Bach Arcques-la-Bataille, Orléans Bach Festival
Site web
RONDEAU

Jean Rondeau

Jean Rondeau, clavecin
Lundi 5 août • 21h
Église Saint-Martin-de-Tours • Hauteville-Gondon (Bourg-Saint-Maurice)
VARIATIONS GOLDBERG
Johann Sebastian Bach
La légende veut que l’œuvre fût écrite pour tromper l’insomnie d’un certain ambassadeur russe à la cour de Saxe… Sommet de la littérature pour clavier, les trente variations montrent tout le génie de Bach qui cache derrière une écriture souple, élégante et dansante, de bien savants canons. Lauréat des concours de Bruges et de Prague, révélation aux Victoires de la musique, on ne présente plus ce prodige du clavecin que s’arrachent les salles les plus prestigieuses. Après une première venue en Tarentaise avec son quatuor Nevermind, Jean Rondeau revient cet été en solo.
Site web
Concerto-Soave-Jean-Marc-Aymes

Concerto Soave

Romain Bockler, baryton
Concerto Soave Jean-Marc Aymes
2 violons, alto, violoncelle, clavecin et orgue
Mardi 6 août • 20h30
Chapelle Nptre-Dame-de-la-Vie • Saint-Martin-de-Belleville
NUIT ILLUMINÉE
AU CŒUR DE LA NUIT SACRÉE :
Perti, Zelenka, Charpentier
Ce programme entièrement dédié à la musique sacrée met à l’honneur, aux côtés de Bach et de Charpentier, deux compositeurs baroques géniaux mais trop rarement joués, l’Italien Giacomo Antonio Perti et le Tchèque Jan Dismas Zelenka. La Notte Illuminata de Perti comme Les Lamentations de Zelenka nous emmèneront au plus profond de la nuit. Premier Prix du concours international de chant de Froville, Romain Bockler a tenu le rôle principal dans le dernier opéra de Peter Etvös Senza sangue. Ce programme permet de le découvrir en récital.
Site web
El-gran-teatro-del-mundo

El gran teatro del mundo

Coline Ormond : violon
Miriam Jorde Hompanera : hautbois
Johanna Bartz : traverso
Bruno Hurtado Gosalvez : viole de gambe
Jadran Duncumb : théorbe
Julio Caballero Pérez : clavecin
Mercredi 7 août • 20h30
Église Saint-Sigismond • Champagny-en-Vanoise
Jeudi 8 août • 20h30
Église Saint-Grat • Conflans (Albertville)
LA VIE EST UN SONGE
Lully, Marais, Campra
La vie est un songe de Calderon est le point de départ de ce voyage musical nocturne à travers les plus belles pages instrumentales des opéras de Lully, Campra et Marais, dédiées au monde du rêve et des ombres. L’Ensemble a été repéré en 2018 par le dispositif EEEMERGING, « piste aux étoiles » des ensembles baroques européens émergeants.
Site web
Francois-Cardey

Agamemnon

Annaëlle Blanc-Verdin : violon
François Cardey : vornet
Etienne Floutier : viole de gambe
Louis Capeille : harpe triple
Ulrik Gaston Larsen : chitarrone et guitare
Mathieu Valfré : orgue et clavecin
Vendredi 9 août • 20h30
Église Saint-Jacques • Hauteluce
Samedi 10 août • 20h30
Cathédrale Saint-Pierre • Moûtiers
UNA NOTTE ONIRICA
Musique sacrée italienne du seicento :
Cazzati, Rossi, Marini…
Entre Lamenti bouleversants et paisibles Motets à la Vierge, ce programme guidé par les étoiles parcourt la musique profane et la musique sacrée italiennes. Un itinéraire brillamment conçu, qui montre toutes les facettes de la nuit, tantôt horrifiante, tantôt apaisante.
Site web
escadron-clement-geoffroy

L’Escadron volant de la Reine

Josèphe Cottet, violon
Antoine Touche, violoncelle
Clément Geoffroy, clavecin
Dimanche 11 août • 17h
Basilique Saint-Martin • Aime-la-Plagne
LA BICHE ENSORCELÉE
Un conte pour petits et grands !
Musiques de Vivaldi, Corelli, Boccherini, Scarlatti et Stradella
Envolons-nous au royaume de Haute-Treille et vivons les aventures de Fonzo et Canneloro, deux frères conçus par la magie ! Au programme, voyages, dragons, ensorcel-lements, amitié et jalousie… Les instruments et la musique dépeignent les paysages et nous plongent au cœur de l’action.
D’après Il Pentamerone (Le Conte des contes) de Giambattista Basile (1566-1632)
Lauréat du concours international du Val de Loire présidé par William Christie, ce jeune ensemble connaît un début de carrière très remarqué, il est salué unanimement par la critique.
Près-de-votre-oreille

Près de votre oreille

Anaïs Bertrand, mezzo-soprano
Nicolas Brooymans, basse
Thibaut Roussel, luth
Robin Pharo, viole de gambe et direction musicale
Dimanche 11 août • 21h
Église Saint-Martin • Villargerel
COME SORROW
Robert Jones, Tobias Hume, John Dowland
Ce programme suit la trace du compositeur et luthiste, plutôt mystérieux et quasiment inconnu, Robert Jones (1577-1617). A l’image de « Come sorrow », ses pièces, fidèles à l’art élisabéthain, sont volontiers mélancoliques, souvent douloureuses, mais parfois aussi joyeuses. Par leur extrême finesse, elles favorisent l’intériorité et la méditation. Robin Pharo revient au festival pour la 2e année consécutive. Pour ce programme qu’il vient d’enregistrer, il a fait fabriquer tout spécialement une viole de gambe à six cordes de type anglais.
Site web
MauroSquillante

Lirum li tronc

Goffredo Degli Esposti, sordellina (ancienne cornemuse), buttafuoco col siscariello (psaltérion)
Simone Sorini, chant, castagnettes, tambourin
Marcello Vitale, guitare espagnole, guitare battente
Mauro Squillante, colascione, mezzo colascione, colascione piccolo
Lundi 12 août • 20h30
Église Saint-Grat • Conflans (Albertville)
NUITS DE NAPLES
Danses, Villanelles et mauresques à la fin du XVIe siecle
Ces quatre noms ne vous sont pas familiers ? Et pourtant... Goffredo Degli Esposti et Simone Sorini sont associés de longue date à Micrologus, ensemble reconnu de musique médiévale. Marcello Vitale a quant à lui passé plus de quinze ans avec l’Arpeggiata de Christina Pluhar et Mauro Squillante est le plus important mandoliniste italien ! Tous les quatre font revivre ces danses et chansons de la Renaissance dans une perspective qui croise interprétations baroque et traditionnelle.
À découvrir : les instruments traditionnels napolitains, le colascione, sorte de mandoline, dont il existe plusieurs tailles, la guitare espagnole, et ces deux instruments qui avaient totalement disparu du panorama instrumental européen, la sordellina, une ancienne cornemuse et le buttafuoco, un psaltérion à percussion joué avec une flûte !
Spirito

Spirito

Orchestre (12 musiciens) & chœur (10 chanteurs hommes)
Maîtrise de la cathédrale du Puy
Les Petits chanteurs de Lyon Maîtrise de la Primatiale Saint-Jean
Giovanni Radivo, 1er violon
Nicole Corti, direction
Mardi 13 août • 20h30
Cathédrale Saint-Pierre • Moûtiers
CONCERT DE CLÔTURE
ALLEGRI / BACH
Miserere & cantates
Alors que les cierges sont progressivement éteints, un chant bouleversant, pur et fragile, s’élève dans la nuit… Au cœur d’un programme de cantates de Bach, voici pour clôturer cette édition dédiée à la nuit, le célèbre Miserere d’Allegri, que l’on chantait exclusivement à la chapelle Sixtine, lors la semaine sainte, à la fin de l’Office des ténèbres.

Gregorio Allegri (1582-1652)
Miserere

Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Cantate BWV 61 « Nun komm, der Heiden Heiland » (extrait)
Cantate BWV 147 « Wachet auf, ruf uns die Stimme » (extrait)
Cantate BWV 4 « Christ lag in Todesbanden » (extrait)
Cantate BWV 12 « Weinen, klagen, sorgen » (extrait)

Une clôture en apothéose réunissant vingt-cinq enfants issus de deux maîtrises, un chœur d’hommes professionnel et dix musiciens qui comptent parmi les plus talentueux de la scène baroque actuelle, tous placés sous la direction inspirée de Nicole Corti, immense cheffe de chœur. Un événement à ne pas rater !
Site web