30e-edition-site_Plan de travail 1

1992-2021.
30 ans de Baroque, passionnément !

En inaugurant en 1992 « Les Chemins du Baroque », la Savoie, alors en pleine passion olympique, fait découvrir au monde entier, qu’elle est riche, en plus de l’or blanc, d’un patrimoine architectural remarquable. Le festival de Tarentaise existe depuis longtemps déjà. Mais c’est cette même année 92 qu’il se restructure autour de l’association « Musique et patrimoine » qui affirme un principe simple et fort à la fois : « servir le patrimoine par la musique ». Ne cessent dès lors de vibrer aux sons des violes de gambe, clavecins et autres cornets à bouquin, ces mille et une églises alpines dont l’acoustique est incomparable.

Depuis 30 ans, si l’or blanc peu à peu se corrode, l’histoire d’amour croît et embellit entre les plus grands noms de la scène baroque qui se succèdent chaque été en Tarentaise, le public passionné de Savoyards et de vacanciers et l’équipe de bénévoles qui anime l’association. Trente années de partage de moments musicaux et conviviaux de haut vol, quelle belle histoire !

En 2021, cette passion pour le patrimoine et la musique reste intacte. Et de la passion, il en faut plus que jamais, pour traverser cette période bien incertaine et pour croire mordicus que le festival 2021 aura bien lieu.

Concept par ailleurs très baroque, « Passion » sera donc le fil rouge de cette édition anniversaire.  

Amour et souffrance

De la passion amoureuse à la Passion du Christ, la musique baroque ne cesse en effet de se délecter de cet état que les philosophes associent plutôt à la souffrance. Indépendantes de notre volonté, ces émotions, que Descartes ausculte en 1649 dans Les Passions de l’âme, inspirent aux compositeurs baroques de nouveaux horizons sonores. Traits vertigineux, dissonances audacieuses et contrastes éloquents caractérisent un nouveau monde musical hautement expressif, où la virtuosité a toute sa place.  

À la croisée des arts vivants

Si le festival de Tarentaise propose avant tout des concerts, il s’ouvre, dès qu’il en a l’occasion, à d’autres expressions artistiques comme la lecture, la danse ou le théâtre. Cet été, deux spectacles combineront musique et littérature. Des poèmes de l’écrivain napolitain Erri de Luca (né en 1950) entreront en résonance avec la musique de la compositrice baroque Barbara Strozzi (1619-1677). Par le truchement de Benjamin Lazar, maître de la déclamation et de la gestuelle baroques, qui propose un spectacle autour des fameux Caractères (1688), Jean de La Bruyère (1645-1691) sera par ailleurs notre guide dans ce vaste labyrinthe des passions.  

Enfin, à ne pas rater : un voyage musical et culinaire au restaurant « La Bouitte », concocté par la violoncelliste virtuose Ophélie Gaillard et nos deux chefs savoyards triplement étoilés au guide Michelin, René et Maxime Meilleur.

Plus que jamais, soyons passionnément baroques !

Jean-Luc Hyvoz Directeur artistique